Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie

Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie16 Bd Juranville 18000 Bourges | 02 48 70 79 79
Contact

      

Actualités de l'ANPAA18

  • Le sport à l'ANPAA 18

    le 09/10/2019

    Article sur le sport à l'anpaa 18

  • Milieu Carcéral et addictologie

    le 04/10/2019

    article milieu carcéral et addictions

  • Formation Bamboch'

    le 03/10/2019

    Article formation bamboch'

  • Moi(s) sans tabac

    le 03/10/2019

    Mois sans tabac 2019

                                                              

    mst 2019

  • On rebondit sur le tremplin

    le 03/10/2019

    Article tremplin musical 2019

Actualités nationales

  • Décryptages N°38 - Alcooliser le sport : la dernière frontière des alcooliers

    le 23/08/2019

    84561907 ml

     

    Début août 2019, 105 députés LREM ont lancé une offensive contre un des derniers remparts de la loi Evin qui pose des limites à un marché complètement dérégulé de l'alcool : l'interdiction de vente d'alcool dans les enceintes sportives - sauf dérogations - et surtout l'interdiction du sponsoring sportif et culturel par le secteur économique de l'alcool. Sous le prétexte du soutien au sport, ces députés se font le relais fidèle du lobby alcoolier qui, année après année, rogne progressivement la plus grande loi de santé publique dont la France se soit dotée. 

     

    Pourtant, rien ne s'est déroulé comme prévu. Pour la première fois depuis 1991, le lobby de l'alcool a dû pour l'instant reculer. Même si nul doute qu'il reviendra à la charge, tellement le potentiel de profits est important, le déroulement de cet affrontement entre alcooliers et acteurs de santé publique mérite analyse en raison même de son issue favorable à la protection de la santé des jeunes.

     

     

    Télécharger le dossier Décryptages N°38 - Alcooliser le sport : la dernière frontière des alcooliers

     

     

    > Lire l'article complet

  • Le rapport d'activité 2018 est en ligne !

    le 04/07/2019

    L?ANPAA a le plaisir de vous présenter son rapport d'activité 2018

     

    L'année 2018 a été une année importante pour l'ANPAA, qui est devenue grâce son maillage territorial, une actrice de premier plan en matière de lutte contre le tabagisme. L'association a déployé des programmes de prévention probants, nous avons ainsi à c?ur de transformer durablement les comportements liés au tabac qui reste la première cause de mortalité évitable en France. L'association a poursuivi le développement et la diversification de ses activités médico-sociales afin de mieux répondre aux besoins des populations. Améliorer la santé des citoyens n?est pas seulement prévenir et favoriser l?accès aux soins, c?est aussi leur donner les outils qui leur permettent d?être mieux éclairés et devenir acteurs de leur santé. La richesse de notre association s?affirme aussi dans notre capacité à mobiliser, interpeller et informer le grand public sur les risques et les dangers induits par les conduites addictives.Ce rapport d'activité retrace le dynamisme de notre association.

     

    Bonne lecture à tous et à toutes !

     

    Télécharger le rapport d'activité 2018 

     

    ra2018

    > Lire l'article complet

  • L?ANPAA soutient l?initiative citoyenne destinée à rendre obligatoire le nutri-score en Europe

    le 24/06/2019

    Nutri Scocre

     

    L?ANPAA plaide depuis plusieurs années pour un étiquetage des boissons alcooliques qui permettrait aux consommateurs de faire des choix plus éclairés pour leur santé. Dans un même objectif de protection des consommateurs et d?accès à une information transparente pour tous, notre association soutient l?initiative citoyenne lancée par sept associations de consommateurs européennes destinée à rendre obligatoire le Nutri-score en Europe.

     

    Après une bataille de plusieurs années, le logo nutritionnel Nutri-Score a été adopté officiellement par la France et plusieurs pays européens pour être apposé sur la face avant des emballages des aliments.

     

    > Lire l'article complet

  • Décryptages N°37 - Le lobby du cannabis Les grandes man?uvres dans la perspective d?une légalisation

    le 12/06/2019

    Cannabis therapeutiqueLe statut (il)légal du cannabis fait de plus en plus débat sous l'effet de la légalisation sous différentes formes dans plusieurs pays occidentaux (Canada, Uruguay, Etats-Unis), et surtout du fait de l'échec patent de la prohibition, notamment en France. Le secteur économique, toujours plus réactif aux tendances que les gouvernements, a lancé de grandes man?uvres pour se positionner sur un marché prometteur.

     

    Parier sur la légalisation du cannabis et les profits futurs qui en découleront est actuellement l?un des exercices préférés d'une partie des marchés financiers et des acteurs économiques du tabac et de l'alcool. Il serait illusoire de considérer que ce débat, purement économique, restera circonscrit à l'Amérique du Nord. Les acteurs de santé publique qui, pour d?autres raisons, sont favorables à une légalisation, doivent s'y préparer sauf à subir les seules lois du marché.

     

     

     

    Télécharger le dossier Décryptages N°37 - Le lobby du cannabis Les grandes man?uvres dans la perspective d?une légalisation

     

     

    Contact presse :

    Cecile JOYEUX
    Chargée de mission de communication

    Cecile.JOYEUX@anpaa.asso.fr

    Tél. : 01.42.33.52.87

     

    > Lire l'article complet

  • Le développement d?une expérimentation en e-santé à l?ANPAA Côte d?Or : la téléconsultation en CSAPA

    le 23/05/2019

    e.sante

     

    Pour répondre aux mêmes constats que ceux visés par le rapport « Addictions : la révolution de l?e-Santé », remis par le Dr Jean-Pierre Thierry et le Pr  Michel Reynaud à la MILDECA le 14 mai, l'ANPAA en Côte d'Or va expérimenter en juin une téléconsultation. Ces constats sont : 

     

    • Les besoins et demandes de prévention/soins/accompagnement et réduction des risques sont plus importants que l?offre actuelle. En effet, le « treatment gap », écart entre le nombre de personnes souffrant d?addiction et le nombre de patients traités, reste important en France : moins de 20% des personnes présentant un trouble de l?usage de substances bénéficient d?un traitement.

    > Lire l'article complet